Un istoric în slujba diplomaţiei confesionale: Zenovie Pâclişanu (1886-1957)

Un historien au service de la diplomatie confessionnelle: Zenovie Pâclişanu (1886-1957)

Autor: Adela Herban

 

L’historiographie roumaine nous a habitué avec le fait d’aborder des événements historiques, mais on laisse au dehors les personnalités qui les ont réalisés. In ce cas se trouve Zenovie Pâclişanu.

L’historien Zenovie Pâclişanu, chercheur scientifique de l’histoire de l’église, des mouvements nationals des Roumains de Transylvanie pendant le XVIII-ème siècle et egalement, des courents révisionnistes et des minorités. Il a fait partie aux commissions qui ont preparé deux actes diplomatiques avec une valeur speciale: le Concordat signé de Roumanie et Vatican et aussi il a été coopté en Comission politique-juridique de la délegation roumaine qui a été présenté à la Conference de Paix de Paris.

Zenovie Pâclişanu, dans sa qualité de directeur dans le Ministère de l’Instruction et des Cultes, lui a mis en charge de rédiger une étude sur l’origine et l’activité de Status romain-catolique de Transylvanie pendant le période d’avant et aprés l’année 1918. L’etude de l’auteur démontre le caractère anachronique du Status qui a été en desacord avec la societé moderne et propose en même temps, des solutions pour être adpaté. Le 30 mai 1932 l’Etat Roumain, representé par Valer Pop et le Vatican, par son delegué le cardinal Pacelli ont signé, dans la capitale, au pieds de Quirinal, l’Accord de Rome. Cet Accord a dans son contenu les mêmes éléments raisonables et les solutions trouvés aussi dans l’étude de Zenovie Pâclişanu ce qui l’a determiné de commenter que „l’étude serieux de l’organisation de Status catolique de Transylvanie a apporté les mêmes resultats”.

Translate »